HISTOIRE D'UNE MOUETTE ET DU CHAT QUI LUI APPRIT A VOLER
Il y a quelques années j'avais fait la lecture de ce livre à mon fils. Arrivée à la dernière ligne, j'ai eu la sensation d'une histoire à la fois, magique, humaine et salvatrice. Ce fut un vrai coup de cœur.
J'ai aimé son ancrage dans une réalité terrifiante, celle des marées noires et son évolution dans un imaginaire où les chats respectent leurs promesses, sont solidaires de ceux qui ont des problèmes, ils vont tout faire pour sauver ce petit oisillon à qui la mouette donne naissance avant de mourir.
Ce drame initial évolue vers la vie et l'espoir avec une bonne dose d'humour car nous avons affaire à diverses personnalités de chats très cocasses, du chat encyclopédiste au chat marin, au couple Colonello et Secrétario, l'un qui dirige soi-disant, et le second apparemment plus modeste mais qui trouve toujours les bonnes idées.
Une mouette élevée par des chats, ce n'est pas si facile, et nous partageons cette quête de l'émancipation et de l'identité : car il faut devenir une vraie mouette et voler. Les chats vont devoir déborder d'idées pour y arriver.
Cette œuvre très riche par les thèmes qu'elle véhicule et l'écriture chaleureuse, poignante et humoristique de son auteur, a fait naître en moi quelques années plus tard le projet de l'adapter pour le théâtre dans un spectacle en solo.
Zorbas le chat grand noir et gros a promis à la mouette qui est venue mourir sur son balcon de couver son dernier œuf, de protéger le poussin et de lui apprendre à voler. Tous les chats du port vont se mobiliser pour l'aider à tenir ses promesses insolites.

À partir du conte écologique et philosophique de Luis SEPULVEDA, grand défenseur de l'Amazonie et de la nature en général, j'ai créé un spectacle étonnant, où tout est surprise, merveille et métamorphose. Une version de théâtre poético-burlesque, de celles qui ont le pouvoir de ravir et émouvoir également, adultes et enfants.

Fable animalière, miroir de notre monde, cette aventure de mouette victime de marée noire, venant s'échouer sur le balcon d'un gros matou, réussit à marier l'humour et la fantaisie, aux thèmes actuels de l'environnement, du respect de la différence et de la solidarité.

J'ai imaginé un petit personnage très sensible venant nous raconter cette histoire grave, avec beaucoup d'urgence et qui entre en empathie avec les personnages et les évènements dont il parle. Il vit donc une série de métamorphoses. Il raconte et devient ce qu'il raconte.
Les métamorphoses sont rapides et instantanées. C'est comme un jeu d'enfant. Tout peut y contribuer : le jeu du corps, de la voix, des accessoires, le même accessoire pouvant avoir des fonctions différentes. L'utilisation de l'espace, appuyé par des éclairages, nous rend facile le passage d'un lieu à un autre, d'une ambiance à l'autre .
L'univers, fait de bric et de broc, devient un tremplin pour l'imaginaire, celui du comédien et celui des spectateurs, qui prend ici toute sa force.
Adaptation et jeu : Nadine PEREZ
Assistante travail corporel : Jacqueline SARGOS
Régisseur éclairage : Jean-Michel CANALI
Relations publiques : Brigitte VALADE
Photos : Jérôme PERISSON